ILE DE LA REUNION .PRO

Artiste heillecourtoise : Monique COLIN


Monique COLIN : une artiste heillecourtoise

 

Pré-retraitée de France Télécom, Monique Colin n'a pas attendu le mois de septembre 2005 pour

s'inquiéter de la manière dont elle allait occuper son temps libre. Dès 1999, elle entre en effet en

contact avec Le Cercle des Arts de la ville de Laxou et commence à prendre des cours, le soir et

le samedi.

 

Dès l'enfance, Monique avait découvert le plaisir de dessiner. Quand elle ne sillonnait pas à vélo

les rues de son village, Thuilley-aux-Groseilles, et les routes environnantes avec ses camarades de

jeu, elle dessinait et peignait à la gouache. Comme beaucoup d'enfants, elle a dû délaisser ce

passe-temps pour se consacrer à ses études puis à sa vie professionnelle. A l'approche de la

pré-retraite, le désir de peindre se manifeste à nouveau.

 

Elle prend donc des cours au Cercle des Arts de Laxou. Son professeur actuel n'est autre que

Monsieur Pierre DUFOUR à qui nous avons déjà consacré un reportage. Avant lui, deux professeurs

avaient dispensé leur savoir à notre artiste heillecourtoise.

 

- J'ai beaucoup appris avec chacun d'entre eux, dit-elle. Et ce qui est très intéressant est qu'ils ont

   des techniques très différentes. J'ai commencé par refaire du dessin, mais finalement, c'est comme

   pour le vélo, on n'oublie jamais complètement ! Puis je me suis mise à l'aquarelle - une forme de

   peinture que j'ignorais totalement - puis au pastel et à l'acrylique avant de m'attaquer à l'huile.

 

Si l'on s'extasie devant ses tableaux, Monique est presque gênée. Elle semble en effet rarement

satisfaite de ses oeuvres et lorgne volontiers sur ceux de ses maîtres sans oser penser un jour les

égaler.

 

- Je suis très admirative des peintres figuratifs. La finesse des peintures de Friand, par exemple,

   me transporte d'enthousiasme. J'apprécie également certaines oeuvres de Monnet. La peinture

   abstraite, en revanche, me laisse assez indifférente. Je ne la comprends pas. Parmi les amateurs

   contemporains qui exposent leurs toiles dans les salles du Grand Nancy, il y en a quelques uns dont

   je ne peux citer le nom ici, mais qui mériteraient un reportage !

 

Quand elle parle des peintres en général, Monique parfois s'énerve. Elle trouve que certains amateurs,

parmi lesquels elle se classe elle-même, se "prennent la tête" avec leur peinture, expliquant à qui veut

les entendre les états d'âme que leurs oeuvres sont censés illustrer.

 

- Quand je peins, je m'évade. Tout simplement. Je ne peins pas dans la douleur, ni dans la violence,

   encore moins dans la désespérance. J'aime peindre parce que cela me détend ; j'oublie tous mes

   soucis. Mon désir est de peindre le plus fidèlement possible les modèles qui me séduisent. Et

   lorsque je peins un arbre, une rivière ou une forêt, je veux que cela ressemble le plus possible à un

   arbre, une rivière et une forêt. Mon ambition, ou plutôt mon rêve, serait que mes toiles ressemblent

   un jour à des photographies.

 

                    

Ces deux oeuvres font partie de mes premiers dessins après plus de trente ans sans toucher un crayon ou un pinceau.

Le nu a été réalisé au brou de noix et le paysage à l'encre de Chine. Le propos de mon premier professeur était de nous montrer qu'il est possible de peindre sur tous les supports et avec tous les matériaux.

  

La poire - Eglantine - Le Perroquet

(aquarelle)

L'aquarelle est une technique difficile car on n'a pas pas droit à l'erreur. On ne peut pas revenir en arrière. C'est une très bonne école pour acquérir de la sureté dans le geste.

        

Cerisiers en fleurs - La barrière

(acrylique)

C'est une technique un peu délicate car il s'agit d'une peinture qui sèche très rapidement, à moins d'y ajouter un sécatif.

                             

Quiberon

(pastel sec)

Le pastel sec n'est autre que de la craie. Cela est donc assez salissant. Mais si l'on n'est pas rebuté par cet inconvénient, c'est très agréable car les doigts sont en contact direct avec la matière. Et contrairement à l'aquarelle, on peut toujours revenir sur son travail.

    

La cafetière - La ratatouille

(huile)

Ces deux tableaux sont mes premières toiles à l'huile. Elles ont été réalisées il y a plusieurs années ; j'y vois aujourd'hui de nombreux défauts !...

 

Nature morte

(dessin et huile)

Voilà comment les choses devraient être faites : un dessin pour fixer les objets avant de les peindre sur la toile.

                               

Le sentier

(huile)

J'ai en projet de peindre ce même paysage aux trois autres saisons.

 

Les hortensias - Le phare

(huile)

Visage d'Asie

(huile)

Mon premier portrait à l'huile. Je n'avais auparavant réalisé que quelques portraits au crayon.

Comparée au modèle découvert dans un magazine, cette petite fille n'est pas très ressemblante. Mais je ne suis pas mécontente de ce premier essai.

Coucher de soleil sur Belon

(huile)

Le livre rouge

(huile)

Ce tableau a été réalisé pour participer à un concours organisé sur le thème de l'Ecole de Nancy

La cascade

(huile)

Une année plus tard, au même concours, le thème était "les eaux vives".

Argentine

(huile)

Cette année, en 2006, le thème était "Le mouvement"

La guitare

(huile)

A aujourd'hui, mon tableau préféré.

Cette toile n'est pas une oeuvre originale mais une reproduction. Cependant, j'ai apporté quelques modifications dans les couleurs par rapport au modèle.

Le pont aux fées

(huile)

Voici ma dernière oeuvre. J'avais souhaité faire ce tableau (d'après une de mes photos) à cause des différentes nuances de vert, très difficiles à réaliser.

           La peinture et la poésie font un excellent mariage ! Ici, des poèmes de Zaz sont illustrés. Aquarelle, acrylique et même peinture sur verre sont des techniques qui se prêtent volontiers à cette association.
                

J'ai retenu la leçon de mon premier prof : on peut peindre sur tous les supports !

Des cailloux (il faut les chercher en fonction du motif), du bois, du fer, etc. Pour des amies, j'ai même décapé des meubles que j'ai ensuite repeints et décorés !

 

 

 

Après les poésie illustrées, les cailloux peints, les boîtes à mouchoirs décorées,

les calendriers muraux, Monique proposera des peintures sur bois de

différentes dimensions aux visiteurs de la prochaine exposition des artistes

heillecourtois qui aura lieu les 25 et 26 novembre 2006 de 14 h 00 à 18 h 00 à la

Maison du Temps Libre à Heillecourt (proche banlieue de Nancy)

 

   

  Isabelle Chalumeau (écrivain public)

ZAZ-ECRITOIRE

BP 30125

54715 LUDRES

Tel : 06.70.35.05.76

courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr

Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr