ILE DE LA REUNION .PRO

Au Melkim Pot, complexe multi-facettes



 

Au nom de "melting pot" ce sont des souvenirs de cours d'histoire des Etats-Unis qui défilent dans notre esprit, de belles histoires de mélange des cultures, qui se complètent pour créer l'identité du pays...

Au 3, rue de l'Ile de Corse, c'est presque ça.
Le "Melkim Pot" a ouvert il y a seulement deux mois, et grâce à un audacieux mélange des genres, il a su créer une atmosphère unique.

Dès l'arrivée dans les lieux (au son d'un "ouais cool", claironné par la personne venue nous accueillir, le Melkim Pot attend ses clients fébrilement !), on a que l'embarras du choix. Il ne s'agit pas encore du menu, non, mais du cadre ! Espace lumineux sous la verrière, ou pièce plus tamisée ? Salon africain, salon oriental avec son narguilé, coin bibliothèque/jeux...?


 
(cliquez pour aggrandir)

C'est ensuite par le menu qu'on est transporté aux quatre coins de la planète : le plat du jour mène la ballade à travers tous les continents. Selon le jour, on peut ainsi goûter du kangourou, du couscous ou du poisson à la Thaï... Si l'exotisme ne vous tente pas, tartines et salades sont là pour contenter chaque gourmand.

 

On croit alors que le diner est fini, "un café et l'addition" est-on prêt à demander... Mais là on découvre la carte des multiples thés, tous plus alléchants les uns que les autres, et on se dit qu'on va rester encore un peu...

D'autant qu'au Melkim Pot, on ne s'occupe pas seulement du plaisir de nos yeux ou de nos papilles. On peut encore fumer le narguilé, fouiner dans le coin bibliothèque, ou profiter des nombreux jeux de société proposés, de quoi ne plus voir le temps passer !

Mais l'inovation du Melkim Pot, c'est aussi de vous plonger dans un univers de bien-être. Passez une nouvelle porte, et l'on vous propose massages (Thaïlandais, shiatsu ou amma assis), ou encore aromathérapie, luminothérapie, musicothérapie, et sophrologie...


Bar, restaurant, ludothèque, salon de massage ? Difficile de coller une étiquette sur cet établissement, mais ce mini-complexe pourrait se résumer en quelques mots : quand on y rentre, on n'a plus envie d'en ressortir !

 

Céline Perdreau

http://melkimpot.unblog.com