ILE DE LA REUNION .PRO

Fromanger Dessinateur


 

 

 

 

Exposition

au musée des beaux arts

de Nancy

2 mars – 28 mai 2007

cabinet d’art graphique

 

 

Gérard Fromanger, un dessinateur incontournable

 

 

Acteur majeur de la Figuration narrative, Gérard Fromanger joue un rôle important depuis le milieu des années 1960 sur la scène artistique, investissant le champ du réel et mettant en scène le monde contemporain.

 

 

 

l’exposition

 

 

En 1970, Gérard Fromanger avait participé à la création du ballet  Hymnen  par le Ballet Théâtre contemporain dirigé par Jean-Albert Cartier à la Maison de la Culture de Grenoble, réalisant les décors et costumes accompagnant la musique de Stockhausen et la chorégraphie de Michel Descombey. Cette œuvre, où les hymnes nationaux étaient malaxés, triturés, émiettés, brouillés par des bribes de conversations, des bruits de foule, des morceaux de discours, symbolise, après la violence de la jungle contemporaine, un retour vers une universalité où l’espoir annonce un renouveau humaniste.

Le Centre chorégraphique national – Ballet de Lorraine, héritier du Ballet Théâtre contemporain, a décidé la reprise de cette œuvre et a demandé à Gérard Fromanger une nouvelle contribution.

 

Afin d’accompagner cette « recréation », le musée des beaux-arts de Nancy a proposé à l’artiste de présenter un ensemble important de son œuvre dessiné.

Oeuvres autonomes, les dessins permettent de mieux saisir l’origine de l’acte créatif.

Gérard Fromanger travaillant par série, plusieurs ensembles seront présentés afin de permettre une meilleure compréhension de la démarche de l’artiste :

 

 

NUS (1957 – 1962) : dessins - crayon gras noir sur papier

 

 

RHIZOMES, PASTELS CAFE (1997  - 1999) : dessins - papier marouflé sur toile

 

 

HYMNEN (1970) : dessins - feutre sur papier

 projets de décors et de costumes pour le ballet Hymnen  créé par le Ballet Théâtre national

 

 

PORTRAITS  (1982 – 2006) : pastels

 

 

TREICHVILLE-BASTILLE  (1988 – 2007) : pastels

 

 

 

La pratique du dessin est pour Gérard Fromanger un acte essentiel et quotidien.

Dans une interview l’artiste raconte comment il a conseillé le cinéaste Jean-Luc Godard :

Il m’avait demandé d’apprendre à dessiner. On était amis.

"J’ai besoin d’apprendre à dessiner pour mes scénarios".

"Il te faut deux chaises. Une où tu t’assieds, une où tu mets ton carton."

Tout de suite, il est allé acheter ça. Une heure après, il était là avec son carton,

 « qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

 - Tu regardes.

 - Il n'y a rien à voir.

-Tout commence là. Regarde, là, il y a un rideau, une ombre, une autre ombre plus légère, les couleurs du mur, un portemanteau, une affiche d'Arafat, une autre affiche. C'est là, tu n'as qu'à regarder. Comment fais-tu tes films ? Le dessin, ce n'est pas recopier le réel, c'est devenir intelligent.

 De toute façon, c’est une abstraction totale. Il n’y a pas de trait dans la nature. Donc, c’est une invention complète. Du rien, tu fais quelque chose. Tu associes, tu sépares avec ce que tu veux."

Il a tenu six mois.

 

 

Autour de l’exposition

 

visites commentées

les mercredis et dimanches en alternance avec les visites des autres expositions et les visites thématiques

 

conférences

Histoire de la danse contemporaine par Aurélie Gandit, historienne de l’art

jeudi 29 mars 2007 à 18h30

La Figuration narrative par Anne Dary, conservatrice des musées du Jura

jeudi 26 avril 2007 à 18h30

auditorium du musée

 

 

les enfants

 

visite découverte de l’exposition

dimanche 1er avril à 10h30 pour les enfants de 6 à 10 ans

 

les ateliers des vacances

du mercredi 4 au vendredi 6 avril

du mercredi 11 au vendredi 13 avril

pour les 4-6 ans de 10h30 à 12h

pour les 7-10 ans de 14h30 à 16h30

 

 

 

En parallèle à l’exposition

 

Le Ballet de Lorraine propose 5 représentations d’ Hymnen

musique : Karl Heinz Stockhausen

chorégraphie : Lia Rodrigues

décors : Gérard Fromanger

les 24, 25, 26 mai à 20h, le 27 mai à 15h à l’Opéra national de Lorraine