ILE DE LA REUNION .PRO

GAM : gazette n° 15


La Gazette du GAM
N° 15 - avril 2007

 
   
Francis Poulenc / Erik Satie
Musiqueries

Les flagrants délices d'un délire musical

MUSIQUERIES & COMPAGNIE : Le Bal Masqué & Geneviève de Brabant - Une miscellanée de railleries, coquineries, agaceries & badineries en musique, un succulent carnaval musical où les masques grimacent et les pantins dansent et se déhanchent. Poulenc et Satie ont réussi la gageure de concilier humour sardonique et musique classique, frivolité et profondeur, grâce à leur goût partagé pour le cirque, le music-hall, le jazz, la mélodie populaire. Deux gourmandises musicales à déguster le sourire aux lèvres, complétées par deux autres gâteries : Le Gendarme incompris, une histoire complètement tarabiscotée, et Le Bestiaire, une série de délicieuses mélodies composées sur des poèmes d'Apollinaire.

Mardi 24 avril 2007 à 20h30, salle Poirel, Nancy

Célia Pierre, soprano
Jean-Louis Georgel, baryton
Chœur & Orchestre de Chambre GRADUS AD MUSICAM
Mise en scène : Jean-Luc Michel
Direction : François Legée

Réservations :
  • Salle Poirel 03 83 32 31 25
  • Magasins Fnac 0 892 68 36 22 (0,34€/min) - www.fnac.com - Carrefour - Géant
  • FranceBillet : 0 892 692 192 - www.francebillet.com


FRANCIS POULENC & ERIK SATIE - Francis Poulenc et Erik Satie, quoique fort dissemblables, partageaient le goût du burlesque contrebalancé par une tendance à la gravité. En 1917, Poulenc dédie à Érik Satie sa première composition, la Rhapsodie nègre. Si les postulats esthétiques de "M. le Pauvre" demeurent excessifs pour le jeune compositeur, Satie séduit profondément Poulenc par son esprit facétieux et mystique à la fois, ainsi que par la limpidité de contour de ses œuvres. En effet, Poulenc admire cette simplicité apparente, refusant les masques vaniteux de la sophistication, et il y souscrit tout au long de son œuvre : " L'influence d'Erik Satie sur moi fut considérable, tant spirituellement que musicalement. "

En effet, même si son style diffère de celui de Satie, Poulenc partage avec lui l'attachement à la caractérisation d'instantanés (mélodies, pièces pour piano) et le goût pour la musique théâtrale (Les Animaux modèles [1942], Les Mamelles de Tirésias [1944]), aussi bien comique que tragique (Dialogues des Carmélites [1956], La Voix Humaine [1959]).


 

MAX JACOB, GUILLAUME APOLLINAIRE & FRANCIS POULENC - Francis Poulenc s'est intéressé aux poètes qui peuplaient son environnement. C'est ainsi qu'il mit en musique de nombreux poèmes d'Eluard, d'Aragon, d'Apollinaire, de Max Jacob. "Le Bal Masqué" se compose de cinq poèmes de Max Jacob. Il s'agit d'un carnaval musical peuplé de personnages improbables & extravagants, mais que Francis Poulenc dit avoir bien connus : " Le Bal Masqué, c'est une sorte de carvaval nogentais avec les portraits de quelques monstres aperçus dans mon enfance, aux bords de la Marne ". C'est ainsi que la dame aveugle qui se saoule avec son beau-frère, je l'ai connue. En 1910, son double habitait un petit chalet suisse à Nogent. Vêtue d'une robe de soie pailletée, elle passait ses journées dans son jardin à faire sa belote avec son pseudo mari qui, coiffé d'un panama, ressemblait à Landru.

Quant au Bestiaire, il s'agit d'une suite de délicieux poèmes d'Apollinaire. Deux échantillons :

La sauterelle
Voici la fine sauterelle,
La nourriture de Saint Jean.
Puissent mes vers être comme elle,
Le régal des meilleures gens.

La carpe
Dans vos viviers, dans vos étangs,
Carpes, que vous vivez longtemps!
Est-ce que la mort vous oublie,
Poissons de la mélancolie?

Superbissime, n'est-il pas ?


CARMINA BURANA : LE GRAND FRISSON - Qui n'a jamais entendu les CARMINA BURANA interprétés par un grand chœur, un orchestre symphonique et des solistes en état de grâce ne sait pas vraiment quelle intense émotion peut engendrer la musique. Une émotion qui saisit l'âme, fait frissonner le corps tout entier et procure une délicieuse sensation de félicité. Les spectateurs de la salle Chaudeau ont connu cette émotion, ressenti cette exaltation et ont manifesté leur enthousiasme par une chaleureuse ovation aux musiciens de GRADUS AD MUSICAM et aux chœurs d'enfants qui ont vécu ces concerts comme des événements extraordinaires. Nous regrettons que beaucoup de gens - des centaines voire des milliers de personnes - n'aient pu partager ce magnifique événement avec nous, la location de billets ayant affiché complet 10 jours avant les concerts. Monter les CARMINA BURANA représente une grosse opération qui nécessite beaucoup de moyens et de préparation et, pour des raisons matérielles, nous ne pouvions organiser plus de 2 concerts. Dommage!

Ce concert a donné lieu à un article dans l'Est Républicain et à un compte rendu illustré sur le site Internet toutnancy.com
     • Pour lire l'article de l'Est Républicain, veuillez cliquer ici.
     • Pour lire compte rendu sur le site toutnancy.com, veuillez cliquer ici.      • Pour voir des photos du spectacle, veuillez cliquer ici. (photos de Guy Grunberg)

DOGORA REVIENT- L'œuvre fulgurante et envoûtante d'Etienne Perruchon donnée en 2006 revient pour 3 représentations en Alsace-Lorraine. L'extraordinaire ferveur qu'a suscité ce concert-spectacle depuis un an à Nancy et ailleurs nous a conduits à en poursuivre la programmation en 2007. C'est ainsi que DOGORA sera donnée à Lunéville, Strasbourg & Metz avec à chaque fois la participation d'un chœur d'enfants formés sur place.

La musique de DOGORA est fortement imprégnée de musique russe, Stravinsky, Prokofiev, Chostakovitch et certains morceaux sont inspirés par Ravel et Debussy comme aussi Bernstein, dont le compositeur se proclame "un fan inconditionnel". DOGORA est donc une synthèse des influences subies et des émotions éprouvées par Etienne PERRUCHON.

Pour en savoir plus sur la musique de Dogora, cliquez sur les liens ci-dessous :
     • Etienne Perruchon
     • Dogora, la musique

MARCEL KHALIFÉ DANS LE COLLIMATEUR DES ISLAMISTES - Nous avons reçu une alerte d'info concernant le grand musicien libanais Marcel Khalifé, qui se trouve à nouveau en butte aux censeurs islamistes. L'ouverture du Festival Culturel de Printemps de l'émirat de Bahrein a été violemment critiquée par les fondamentalistes, qui fustigent les "danses lascives" , "les scènes qui flattent les instincts sexuels" et "incitent à la débauche" et accusent cette manifestation d'être "contraire à l'Islam et à la charia". Marcel Khalifé se trouve maintenant dans le collimateur d'une commission d'enquête parlementaire qui lui reproche d'être le grand responsable de tout ça. N.B. : Les trois-quarts des 40 députés de Bahrein sont des islamistes.

Notre ami Marcel, qui a fait un concert mémorable avec GRADUS AD MUSICAM le 19 janvier dernier, est activement défendu par l'ONG Freemuse, qui s'est fixé pour but la protection de la liberté des artistes et des musiciens de par le monde. De nombreux musiciens arabes s'emploient à faire revenir le parlement de Bahrein sur sa funeste décision, qui constitue une entrave à la liberté de création. N.B. Marcel Khalifé avait déjà eu maille à partir avec les inquisiteurs islamistes en 1999 dans l'affaire dite "Ana Yousef, Ya Abi" qui avait été relatée dans le programme du concert "Arabesques".

Nous allons suivre attentivement l'évolution de cette affaire. Vous pouvez lire la documentation de Freemuse en français et en anglais en cliquant sur les liens suivants :
     • Marcel Khalifé à Bahrein
     • Freemuse en français
     • Freemuse en anglais


LES 25 ANS DE GRADUS AD MUSICAM


En prélude aux concerts CARMINA BURANA, Marc Deschamps, président de GRADUS AD MUSICAM, a prononcé une allocution dont voici l'essentiel

LES 25 ANS
DU GAM

25 ANS
D'EMOTIONS
  

 

 

 

 

LES 25 ANS
DU GAM

25 ANS
D'EMOTIONS

 

 

 

 

LES 25 ANS
DU GAM

25 ANS
D'EMOTIONS

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, chers amis, bonjour !

Le concert que nous avons le plaisir de vous présenter aujourd’hui a pour nous une importance particulière Il marque en effet le 25ème anniversaire de GRADUS AD MUSICAM et je veux tout d’abord vous remercier d’être venus si nombreux aujourd’hui partager cet événement, et nous savons que certains sont venus de loin !

En tant que président de GRADUS AD MUSICAM, je voudrais dire quelques mots en soulignant d’abord que j’occupe cette fonction depuis moins d’un an et que c’est donc à mes prédécesseurs que revient le mérite d’avoir fait de Gradus ad Musicam ce qu’il est. Ils ont été 5 avant moi et tous sont toujours membres du GAM et sont d’ailleurs présents sur cette scène. (Régine Colin, François Legée, JL Fournier, Daniel Iung, Joëlle Aye) Ce qui prouve que l’on sait partager les responsabilités au sein du GAM, et je peux vous dire que ce n’est pas seulement vrai pour la présidence…

Mais avant tout GRADUS AD MUSICAM est né de la volonté et de la passion de François Legée, notre chef et directeur musical, de son épouse Marie Renée ainsi que de Régine Colin, l’une des toutes premières à les avoir rejoints et aujourd’hui toujours responsable, entre autres, du grand chœur. 25 ans d’histoire… je ne vais pas vous les raconter et pourtant c’est une belle histoire !… et soyez assurés que ce sont 25 années de passion et d’émotion partagées par plus de 2000 musiciens et choristes et près de 1000 concerts donnés en Lorraine, en France, et bien au-delà ! (Allemagne, Italie, Grèce, Pologne, Canada, Finlande, Suède, Danemark….)

Ces 25 ans, nous les fêtons autour d’un programme choisi pour permettre :
- d’abord de rassembler anciens et nouveaux gamistes. Nombreux sont les anciens qui sont revenus pour cette circonstance, parfois de loin (Paris, Lyon, Toulouse et même Berlin !)
- d’autre part pour intégrer les enfants des collèges qui depuis 25 ans ont partagé chaque année au moins un programme avec nous. Ils sont formidables ces enfants, vous allez pouvoir admirer leur enthousiasme et leur sérieux. Et puis nous, nous sommes convaincus qu’ils se souviendront longtemps de cette expérience qui donnera sans doute envie à certains d’entre eux d’aller plus loin dans la pratique musicale. Aujourd’hui, ce sont les enfants de l’atelier artistique du collège Guynemer de Nancy et de la chorale du collège Emile Gallé d’Essey-lès-Nancy qui apportent leur spontanéité à l’œuvre que nous vous présentons. Et nous remercions pour le travail accompli avec eux leurs professeurs Marie Renée Legée, Régine Colin et Sabine Renault.

La fraîcheur des voix de ces enfants vous charmera sans doute, mais ne vous y trompez pas, la qualité de leur prestation est le résultat d’un travail long et exigeant, consenti volontairement. - enfin, ce programme s’inscrit dans le cadre des recherches artistiques du GAM qui depuis quelques années veut donner à entendre mais aussi à voir les musiques qui nous tiennent à cœur :
C’est ainsi que les CARMINA BURANA vous sont présentés aujourd’hui avec une mise en scène de Jean-Luc Michel servie par les élèves de l’atelier artistique théâtre du lycée Majorelle de Toul ainsi qu’avec une vidéo réalisée par Anouar Brissel à partir des œuvres de Claude Tournon.
Nous avons noué avec ces artistes une étroite et amicale relation depuis l’an passé à l’occasion du spectacle DOGORA d’Etienne Perruchon (16 mai 2006). Le succès de ce spectacle nous a incités à redonner cette œuvre, qui sera proposée le 13 mai à Lunéville, le 23 juin à Strasbourg et le 14 décembre à Metz (toujours avec des enfants de chacune de ces villes).

Si GRADUS AD MUSICAM peut fêter aujourd’hui ses 25 ans, c’est aussi parce qu’il a bénéficié d’un soutien efficace et déterminant de la part de partenaires attentifs que nous remercions vivement. Les nommer, c’est prendre le risque d’en oublier. Pourtant nous ne saurions passer sous silence l’appui constant de la ville de Nancy, du Conseil général 54, du Conseil régional de lorraine, du Ministère de l’éducation nationale, du Ministère de la Culture, de l’Est Républicain et bien d’autres encore au nombre desquels France Télécom, la SNVB, l’institution des jeunes aveugles, et le collège Emile Gallé de Essey lès Nancy qui héberge nos répétitions. Le concert de ce soir n’aurait pas été possible sans le soutien de la ville de Ludres qui a mis à notre disposition cette superbe salle et du collège Jacques Monod de Ludres qui accueille enfants et choristes avant le concert. Un grand merci enfin aux différents organismes professionnels qui ont œuvré pour la réalisation technique de ce spectacle (régie, lumière, son…)

Un dernier mot pour expliquer la présence de ces fleurs sur la scène. Elles sont offertes par la chorale « Chante Ubaye » de Barcelonnette, ville avec laquelle le GAM a noué un partenariat musical en y prenant ses quartiers d’été tous les 2 ans. Nous y avons interprété l’été dernier DOGORA, avec les enfants de cette vallée des Alpes du sud. Accueil extraordinaire, participation enthousiaste d’enfants de l’école primaire et de jeunes du lycée et ce en plein mois d’août ! Retombée inattendue de ce concert: à la rentrée scolaire, l’effectif de la chorale du Lycée de Barcelonnette a triplé en passant de 40 à 120 élèves ! Nos amis de Barcelonnette ont voulu qu’après le concert chaque choriste du GAM reparte avec une fleur de ce bouquet en témoignage de leur amitié et de leur reconnaissance…

Mais à présent place à la musique!

Marc DESCHAMPS
Président de GRADUS AD MUSICAM

Photo Guy Grunberg

LES 25 ANS
DU GAM

25 ANS
D'EMOTIONS


L'ABONNEMENT POIREL 2006-2007
     • Johann Sebastian BACH : Oratorio de Noël - Lundi 18 décembre 2006, église St-Léon, Nancy

     • Marcel KHALIFÉ : Arabesques - Vendredi 19 janvier 2007, salle Poirel Nancy

     • Carl ORFF : Carmina Burana - Samedi 24 mars & dimanche 25 mars 2007, Espace Chaudeau Ludres

     • Francis POULENC : Bal Masqué / Erik SATIE : Geneviève de Brabant - Mardi 24 avril 2007, salle Poirel Nancy

     • Ludwig van BEETHOVEN : Concerto pour violon, Le Christ au Mont des Oliviers, Meeresstille und glückliche Fahrt - Samedi 2 juin 2007, salle Poirel Nancy

Abonnement standard : Bach - Khalifé - Poulenc/Satie - Beethoven
Tarifs 49 euros (normal) 40 euros (réduit) - Option Carmina Burana + 15 euros

Pour en savoir plus sur la programmation 2006-2007, veuillez cliquer ici
Pour en savoir plus sur l'abonnement saison 2006-2007, veuillez cliquer ici

PROCHAINS
CONCERTS


PROCHAINS CONCERTS DU GAM :

• DOGORA - Etienne PERRUCHON
Chœur d'enfants, Chœur & orchestre Gradus Ad Musicam
      13 mai 2007 à 17h - Salle Erckmann, Lunéville
      23 juin 2007 à 20h30 - Palais des Fêtes, Strasbourg

• REQUIEM - Gabriel FAURÉ
      15 juin 2007 à 21h - Le Tholy (Vosges)

LE PETIT TAILLEUR - Etienne PERRUCHON
Oratorio pour choeurs d'enfants et orchestre, d'après le conte de Grimm

Chœur d'enfants, orchestre Gradus Ad Musicam
      22 mai 2007 à 20h30 - Salle Maringer, Essey-les-Nancy
      23 mai 2007 à 20h30 - Salle des Fêtes, Jarville

www.gradus-ad-musicam.com
Tél : 03.83.21.09.19 / 03 83 36 85 98 - Courriel : gam@gradus-ad-musicam.com