ILE DE LA REUNION .PRO

DEUX NANCEIENNES A AMIENS


 

DEUX NANCEIENNES A AMIENS

 

 De retour de la Baie de Somme, nous nous arrêtons à Amiens, ville picarde dont la cathédrale est un véritable joyau architectural.

 

 Une église en bois existe déjà dès la fin du IVe siècle. Plusieurs fois victime des incendies et des Normands en quête de butins, elle est remplacée en 1152 par une cathédrale de style roman. Après l'incendie en 1218 de cet édifice, les travaux d'une nouvelle cathédrale, suffisamment imposante pour accueillir les pélerins qui commencent à arriver pour se recueillir devant les nombreuses reliques rapportées des croisades, débutent deux ans plus tard. Amiens entre en concurrence avec Sens, Noyon, Laon, Paris, Chartres et Reims pour édifier la plus grande et la plus belle cathédrale gothique. La nef et la façade occidentale sont achevées en 1236 et le choeur en 1269. Saint-Louis était venu en 1264 pour se rendre compte par lui-même de l'avancement des travaux.

                    

 (cliquer sur les vignettes pour agrandir les photos puis sur la flèche précédente de votre navigateur)

 

 Les dimensions de cette cathédrale sont impressionnantes : 145 m de longueur, 20 m de largeur du transept, 42 m de hauteur de la nef, 112 m de hauteur de la flèche. Avec sa superficie de 7700 m² et son volume intérieur de 200 000 m3, elle pourrait contenir deux exemplaires de Notre-Dame de Paris !

 

                       

 (cliquer sur les vignettes pour agrandir les photos puis cliquer sur la flèche précédente de votre navigateur)

 

     

 Le sol de la nef est constitué d'un immense dallage qu'il est impossible de photographier dans son ensemble, à moins de pouvoir monter jusqu'à l'orgue !... La première photo représente la pièce centrale du dallage, le labyrinthe. La deuxième photo est la pierre centrale de ce labyrinthe.

 Les fidèles qui n'ont pas la possibilité de se rendre en pélerinage à Jérusalem parcourent le labyrinthe à genoux.

 

                             

     De nombreuses sculptures, dont un ange qui pleure, ornent l'intérieur de la cathédrale.

 

     

   Dans le choeur de la cathédrale, plus d'une centaine de stalles servaient de sièges aux religieux. Plusieurs milliers de personnages sont sculptées dans le bois.

 

   Le soir, Amiénois et touristes se retrouvent sur le parvis pour un étonnant spectacle sons et lumières, la cathédrale en polychromie. Grâce à une technique que je ne saurais décrire, un système de diapositives colorées juxtaposées sur les personnages, nous découvrons les sculptures de la façade telles qu'elles étaient à l'origine : en couleur ! Si nous n'avions vu la cathédrale quelques heures plus tôt à l'état actuel, très propre mais monochrome, nous croirions qu'elle est réellement en couleur, tant la juxtapositions des coloris est précise. Nous sommes à ce point fascinées que nous restons pour la version anglaise !...

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 Hormis la cathédrale, d'autres monuments et curiosités dignes d'intérêt.

 

Le quartier Saint Leu

Le quartier Saint Leu

Horloge de l'an 2000

Sculpture moderne sur la Somme

Le Palais de Justice

Le beffroi

La maison du pélerin

Maison du Sagittaire et logis du roi

Une partie des bâtiments de la Place Notre-Dame

La Tour Perret

 

Un grand merci à Brigitte B. qui nous a fait découvrir sa ville.

 

(Septembre 2007) ( Source : http://www.u-picardie.fr/~patrick/Cathedrale/visite.html )

 

 

 Toutes les photos de ce reportage ont été réalisées par Monique Colin  

 

 

Isabelle Chalumeau (écrivain public)

ZAZ-ECRITOIRE

BP 30125

54715 LUDRES

Tel : 06.70.35.05.76

courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr

Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr