ILE DE LA REUNION .PRO

Nancy à l'époque classique


De l'occupation à l'époque classique

Vers 1552, le roi de France, qui désirait s'étendre à l'Est, envahit la Lorraine. Nancy est donc assiégée par Louis XIII, et les Français occupent la ville de 1633 à 1663. La guerre entraîne avec elle les habitants de la ville dans la famine et les épidémies.
Charles IV, ancien Duc de Lorraine ayant quitté ses États, revient en Lorraine en 1663. Malheureusement, cette accalmie ne dure que peu de temps puisque la ville est de nouveau occupée de 1670 à 1698.


En 1697, le roi de France Louis XIV, est contraint de rendre au Duc Léopold, petit neveu de Charles IV, ses états. Celui-ci rétablit alors la Cour de Lorraine, et l'aristocratie devient en quelques temps, beaucoup plus puissante. Malheureusement, la ville est de nouveau occupée en 1702, et Léopold s'enfuit ; il meurt en 1729.

Nancy se reconstruit

Durant toute cette période (1702-1729), la Lorraine prospère, que ce soit dans le commerce, l'industrie ou l'agriculture. La ville se reconstruit et devient de plus en plus riche. On pave les rues, on refait les adductions d'eau, les maisons sont élevées à des hauteurs égales, dans un but de cohérence esthétique.

La ville s'étend peu à peu au-delà de ses fortifications. Les paroisses se multiplient : on ajoute à la paroisse Saint-Sébastien de la Ville Neuve, les paroisses Saint-Roch et Saint-Nicolas. Léopold souhaite alors construire un nouveau palais ducal. Il souhaite également faire du château de Lunéville, son Versailles, et charge Germain Boffrand, architecte, de le reconstruire. Germain Boffrand, alors architecte à la mode, construit de nombreux monuments en Lorraine, notamment l'église primatiale de Nancy ou la Malgrange, aux portes de Nancy.

Artistiquement, Nancy suit l'époque de la Renaissance. En effet, Nancy compte de nombreux artistes et Léopold décide de fonder en 1702, une académie de peinture et de sculpture.
Francesco Bibbienna, de Bologne, construit une salle d'opéra à proximité du Palais Ducal. De nombreux sculpteurs interviennent également dans la rénovation des édifices de Nancy, tels que Jacob-Sigisbert Adam ou Jean-François Vallier, sans oublier les peintres tels que Claude Charles, Charles Herbel ou Claude Jacquard.

Nancy devient alors une ville classique.