ILE DE LA REUNION .PRO

article sur le Musée des Beaux-Arts de Nanc


Le Musée des Beaux-Arts de Nancy


Le musée des Beaux-Arts, situé place Stanislas (ensemble architectural conçu en 1755 par Emmanuel Héré pour le Duc Stanislas, classé au patrimoine mondial de l'Unesco) a été créé en 1793 dans l'ancien collège de Médecine. Il regroupe les collections de peinture européenne de la fin du XIV° au XX° siècle.
En outre, le musée abrite la collection Daum qui présente un siècle de production de la manufacture nancéenne de l'Art Nouveau à nos jours.

Une scénographie singulière

Profondément réaménagé en 1999, le musée s'est doté d'un auditorium, d'une librairie et d'un espace d'exposition d'art contemporain. L'architecte Laurent Baudoin et son équipe ont tenu à une installation pratique et lumineuse, permettant une lecture aisée des oeuvres présentées.

Une collection unique : les oeuvres des industries DAUM

L'extension de l'édifice a permis de révéler les vestiges des fortifications du XV° au XVII° siècle.
Aujourd'hui complètement restauré, cet ensemble de défense militaire est mis en valeur par la scénographie adoptée pour l'exposition permanente de la collection Daum.

Les collections de peinture sont rassemblées sur deux niveaux. Au rez-de-chausée sont exposées des oeuvres du XIX° et du XX° siècle. Delacroix, Monet, Manet, Cross, Dufy, Signac [voir une reproduction] et Picasso [voir une reproduction]sont représentés. Le premier et le deuxième étage sont consacrés à des oeuvres de la fin du XIV° au XVIII° siècle italien et français...
Les tableaux sont signés Le Pérugin [voir une reproduction], Tintoret, Caravage et Rubens, ou encore Charles le Brun, Pierre Mignard, Simon Vouet [voir une reproduction], François Boucher... Le dernier étage est doté d'un cabinet d'arts graphiques réunissant une collection d'estampes et de dessins.
La sculpture joue un rôle mineur dans les collections du musée.
Cependant quelques oeuvres de Rodin, Maillol [voir une reproduction], Duchamp-Villon, César viennent compléter les collections de peinture.

Dans un cadre exeptionnelle, le musée des Beaux-Arts de Nancy est un endroit de découverte et de rencontre.
On peut regretter le caractère inégal des collections de peinture.
Des chefs d'oeuvres ( une Vierge à l'enfant du peintre italien Le Pérugin daté de 1505 ) cotoient des peintures de second plan.
Mais on ne peut rester insensible face à l'agencement de l'architecture intérieure. La lumière naturelle, les volumes, les aplats de couleur, la scénographie de la collection Daum font du musée des Beaux-Arts de Nancy, une réussite tant sur le plan commercial que sur le plan esthétique.