ILE DE LA REUNION .PRO

Interview de SERGENT GARCIA au ZENITH


Les pistes sons sont en MP3.
Vous avez besoin d'aide ? >>

Sergent Garcia : son de la salsa

Le grand et l'unique Sergent Garcia était samedi 1er décembre au Zénith avec K2R et Matmatha. L'occasion pour nous de les rencontrer... pour la troisième fois, déjà...

Mais attention, il y a du changement : tout chaud-tout beau-tout nouveau, nous avons collé notre micro au nez et à la barbe de celui qui, malgré son gros bide, s'épuise à courir après Zorro. Rassurez-vous, l'homme était prévenu. Il a même été ponctuel, coopératif et ouvert à toutes propositions. Dans une grande loge, comme à la télé (avec boissons, petits fours, miroirs et canapés en cuir) Bruno Garcia et son choriste top model (alias Dumi) nous ont accordé une heure de leur précieux temps, usuellement consacré aux balances, à chanter, manger et dormir. Et chanter, et jouer et dormir.

 

Bien encré dans son fauteuil, celui qui surfe sur la vague reggae-latino s'est laissé emporter dans un long jeu de questions-réponses. Cinquante minutes de bonheur enregistrées, puis triées sur le volet, pour votre seul et grand plaisir. Attention, nous devons vous mettre en garde : si vous n'avez pas d'enceintes, il faudra revenir en deuxième semaine. Sur un autre pc, un vrai d'aujourd'hui, histoire de pouvoir goûter à la voix suave de notre ami Bruno. En plus il dit des trucs intéressant, et son pote cubain se charge des bruitages onomatopiques... Alors suivez le guide : pour trancher un peu avec le cadre habituel d'une interview, nous avons préféré vous livrer l'essentiel de son propos à travers les quelques rubriques qui suivent, que nous avons choisies, et qui -nécessairement- déchirent tout.

Comment commencer par autre chose ? Forcement, ce qui nous intéresse, c'est le nouveau disque du Sergent. Sin Fronteras est sorti il y a maintenant deux mois, et cartonne déjà. Ce qu'on en retient avant tout, c'est un brassage musical de plus en plus intense. Une grande ballade à travers les cinq continents, toujours fidèle au style métissé des Locos del Barrio, ses joyeux comparses. En une minute, Bruno revient sur les différentes influences qui s'entremêlent dans ce nouvel opus.


50 secs - 403 ko

 

On a voulu savoir si ce nouveau disque était plus engagé que le précédent. Dans son approche de la musique, le Sergent Garcia cherche-t-il à privilégier son texte ou à enflammer les salles ? Et bien les deux ! Son message est double : il se transmet par l'énergie festive -qui se dégage de la musique- et par son propos, qui, s'il n'apparaît pas toujours explicitement engagé, relève d'une "philosophie" sans frontières. Détails d'une recette énergétique.


3 mins 07s - 1,43 Mo

 

Comment est-ce qu'ils composent ?
Bruno et son pote cubain comparent leurs méthodes. Dans un groupe comme le leur, où les musiciens sont nombreux, il n'est pas rare que des morceaux naissent d'une séquence improvisée. Et pour ne pas oublier un air qui lui trotte dans la tête, Dumi s'appelle et se laisse un message... en chantant ! Bref chacun ses trucs, du moment que tout le monde participe.


1 mins 11 s - 557 ko

 

Le Sergent mélange les genres. Neanmoins, en bon espagnol (d'origine), la musique des Caraïbes reste son influence principale. La salsa, la fête, la danse... tout cela ne fait qu'un et participe d'une culture qui finalement, reste éloignée de la nôtre. D'où l'autre mission que se donne Bruno : communiquer à tous cette envie de se laisser aller... et d'en tirer une énergie positive. Pour celà, ils le reconnaissent, Dumi est un homme idéal.


2 mins 09 s - 980 ko

 



En 1984, notre Sergent commençait une carrière sur la scène alternative, avec les Ludwig. Presque 20 plus tard, il en tire une longue expérience, celle que tout musicien professionnel finit par acquérir.


31 secs - 234 ko

 

Vu d'ici, avec nos yeux de pauvres citoyens exclus du monde du show bizz, le succès du groupe paraît fulgurant. Depuis 1999, tout semble avoir été si vite... Pourtant, Bruno nous arrête et tient à rectifier le tir : il a du bossé dur pour arriver jusqu'au canapé de sa loge du Zénith, ou de son fauteuil de l'Olympia. Quel regard porte-t-il sur tout celà ?


28 secs - 221 ko

 

Pour finir, laissez Dumi vous raconter une belle histoire : comment lui, jeune cuistot cubain émigré à Paris, a bien fait de pousser la chansonnette derrière ses fourneaux...


43 secs - 304 ko

Pour tout autre info, date de concerts, extraits de l'album, clips vidéo etc...

http://www.sergentgarcia.com

Eglantine Guély & Laurent Piquard