ILE DE LA REUNION .PRO

Les mouettes réveillées...


Les Mouettes réveillées...

Ce week-end, le quartier HLM des Mouettes à Champigneulles a été le lieu d'un spectacle onirique. Quand les Villes Invisibles d'Italo Calvino rencontrent un quartier résidentiel, des univers insoupçonnés apparaissent...

"Rêves de Villes" est une adaptation des Villes Invisibles d'Italo Calvino, interprétée par la compagnie la Torpille et mise en scène par Benoît Fourchard. Le texte nous plonge dans une suite de courts textes décrivants des villes invisibles, irréelles, imaginaires voire inconcevables. Le spectacle trace un parcours entre sept lieux matérialisant ces villes, invitant à en concevoir d'autres...



Jouer ce spectacle dans le quartier des Mouettes n'était pas le fruit du hasard, mais avait pour but de donner un autre visage à cet espace et d'impliquer ses habitants dans sa transformation et son animation. Les villes invisibles sont donc apparues à la suite d'ateliers ouverts aux habitants où les décors ont été fabriqués, où les scènes ont été travaillées, les chorégraphies apprises avec les professionnels impliqués dans le projet.

Le spectateur erre à la suite de "flammèches", des acteurs équipés de lampes torches qui l'amènent à la découverte de chaque ville. Des voix, tantôt des acteurs, puis des chanteurs, ou encore un enregistrement, racontent les villes. Spectacle total, "Rêves de Villes" mélange dans ces différentes scènes le théâtre, la musique, et la danse. Le travail sur l'espace exploite les possibilités du lieu de multiples manières, en utilisant aussi bien les bassins pour refléter une ville d'eau que les murs et les toits pour représenter une ville suspendue. Une invitation au voyage...


Deux villes se regardent et sont en tout point inversées. L'histoire mystérieuse est contée sur une mélodie aquatique.

 

A Chloé, grande ville où les "regards se croisent un instant et aussitôt se fuient , cherchent d'autres regards, ne s'arrêtent pas", les citadins évoluent au rythme des percussions.

 





A Augusta, ville suspendue, la vie des habitants est moins incertaine que dans d'autres villes, car "ils savent que la résistance de leur filet a une limite".

Durant ce voyage, le spectacle nous invite à imaginer, rêver, d'autres façons de vivre en ville et de vivre ensemble.



22/09/2002
Eglantine Guély