ILE DE LA REUNION .PRO

HoCUS pocUS....Et La LuMièRe FuT!!


La soirée du jeudi 20 octobre reste parmi les bons souvenirs de ce NJP version 2005. Ce soir là, le Hublot avait fait, à peu de choses près, salle comble... Les 3 DJ’s de Giant Metal s’occupèrent, dans un premier temps, de donner en profusion de l’electro déjantée et efficace au public. Puis, en guise d’entracte, le son du très fameux groupe TTC retentit dans la salle, ce qui acheva de faire monter la pression.  Il était donc temps de vivre l’apothéose de la soirée : l’arrivée sur scène du groupe nantais Hocus Pocus, qui avait déjà réjouit le public nancéen il y a quelques années à l’Austrasique.

Et lors de cette nouvelle visite dans la cité ducale, ce groupe composé du polyvalent (rappeur, DJ, human beat box,…) 20Syl, de DJ Greem et de trois « zicos » (bass, batterie, fender rhodes), n’a pas déçu.

Les titres se sont enchaînés très simplement mais avec efficacité. Hocus Pocus (HP pour les intimes) nous présenta son dernier album (« 73 touches ») c’est-à-dire, des titres relevant du vrai HipHop que l’on aime, mêlant Soul, Jazz ou autre Funk. Un HipHop non-édulcoré, brut, réfléchi : un HipHop inconcevable sur les ondes de nos radios « premières sur le rap », un HipHop ni « flashy » ni « hardcore » bref, un HipHop voué aux petites, mais non moins respectées, salles de CULTURE.

La prestation délivrée par nos cinq compères débuta et s’acheva sur leur hymne « onandon » (nom donné à leur label). Et tout ceci fut entrecoupé de moments mémorables comme la participation du public au brouillon de 20Syl. Sylvain (=20Syl : pour ceux qui n’avaient pas encore compris…) proposa aux nancéens d’aider Hocus Pocus à améliorer son concert. Notre rôle étant de faire une ovation au groupe lorsque celui-ci jouait un titre plaisant et de le huer lorsque le titre ne nous convenait pas. HP en profita pour effectuer un exercice de style remarquable en passant d’un rythme très rapide, à un beat old school ou encore en faisant claquer des doigts l’audience sur un instrumental très jazz.

Havane  Saint Domingue  HondurasPour résumer, ceux qui étaient présents sont repartis avec des notes de musique plein les oreilles et ceux qui n’étaient pas là n’ont plus qu’à aller acheter l’album d’Hocus Pocus « 73 touches ». En effet, ces « 73 touches » m’ont fait dire, personnellement, I « feel good ». Je me suis demandé « comment on faisait » lorsque Hocus Pocus ne sortait pas de disque. A première vue cet album ne pourrait passer que pour un « fait divers » mais en réalité le travail de ce groupe n’est plus à l’état de « brouillon ». « J’aimerais » vous dire que leur musique est de qualité, qu’ils font du bon « Hip Hop » qui nous fait dire « Onandon » and on and on. 20Syl nous a fait « swinguer » et a changé le hublot en « zoo » où la bonne humeur primait. Et comme je ne suis pas très fort en math « j’attends » qu’une chose : que Hocus Pocus revienne m’expliquer sa « géométrie ». Et, comme il me reste un titre de leur album à caser dans mon paragraphe, je tiens à vous préciser que je ne m’appelle pas « Pascal », mais… Samuel ALERION D’OR