ILE DE LA REUNION .PRO

LA MAZURKA DU SANG NOIR


 

LA MAZURKA DU SANG NOIR

 

 

 

Vendredi 17 novembre 2006, mon amie et moi assistons au premier spectacle du festival de la Mazurka du Sang Noir à l'occasion de son quinzième anniversaire. Arrivées au théâtre de Mon Désert, nous constatons que celui-ci a été dépouillé de ses gradins et transformé ainsi en cabaret. Les 17 et 18 novembre sont en effet consacrées au festival d'humour baptisé LE RIRATHON.

 

Pour raisons professionnelles, nous avons raté LES MACHINS (L. Gix et R. Dieudonné) mais assistons aux deux autres spectacles du Tremplin Juste Pour Rire.
L'ACTEUR LIBRE : Nicolas Combe, dans son one man show, nous entraîne dans son univers de mots. Pour exposer la vie pleine de surprises, de doutes, de désillusions, de joies aussi, que connaissent les artistes, le comédien passe du jeu de mots à la contrepèterie avec l'habileté et la virtuosité du funambule. Car son propos est celui d'un spectacle qui ne se fait pas. Quoique !… Et en guise de filet, le "matelaschutisme" a ce qu'il faut avec lui...

NORDINE LE NORDEC : Nordine le Nordec, tout de noir vêtu, arrive sur scène en compagnie de ses deux guitaristes. Entre les musiciens, le chanteur prend place devant le micro, et dès les premières notes, on est fasciné par la voix et les paroles qui nous sont proposées. Il y a du Bénabar en Nordine. Mêlant engagement et humour comme dans Je ne suis pas raciste, Nordine fascine le public et je ne suis certainement pas la seule, bien après qu'il ait quitté la scène, à fredonner son Rikiki qui agit comme la scie du petit bonhomme en mousse !
A table ! Sur réservation, la restauration est assurée sur place par le traiteur Les Baguettes Chinoises. Pour moi, ce fut nems, poulet au curry et lychees au sirop. Un délice, en particulier les nems !!!

Entretien avec Gilles Losseroy

 

Je profite de l'intermède pour demander quelques mots de présentation au directeur de la compagnie. 

 

La compagnie La Mazurka du Sang noir est née en 1991 à travers un premier spectacle conçu autour du centenaire du peintre allemand Max Ernst à partir d'un texte de l'écrivain-poète-dramaturge-peintre français Georges Ribemont Dessaignes. Or ce texte est vraiment fondateur puisque c'est de lui que vient le nom de Mazurka du Sang Noir avec une évocation de la guerre. J'ai sorti cette appellation de son contexte pour baptiser la compagnie.

Depuis quinze ans, nous créons en moyenne un spectacle par an. La première a généralement lieu à Nancy avant le départ en tournée en France, en Suisse et en Allemagne.

Seul membre permanent, j'assure la mise en scène des spectacles. Les artistes, lorrains et autres, avec lesquels je travaille sont sous contrat.

A l'occasion du quinzième anniversaire de La Mazurka du Sang noir, nous proposons des spectacles avec restauration. Ces spectacles n'ont aucun rapport avec le travail de la compagnie ; j'ai simplement souhaité inviter des artistes que j'aime. C'est pourquoi nous avons mis en place le festival d'humour avec les Productions Juste Pour Rire.

La spécificité de la compagnie est véritablement la création et la diffusion de pièces de théâtre comme Elles jouent Copi qui sera présentée en décembre prochain ou L'Ecole des Femmes de Molière également en décembre pour clore les festivités.

LES GARÇONS-TROTTOIRS :

 

Alors que les retardataires finissent de siroter le jus de leurs lychees, cinq garçons débarquent dans la salle. L'un traîne derrière lui une grosse poubelle noire tandis que les autres transportent leur instrument enfermé dans un étui. Ils accordent les guitares et le banjo en s'interpellant joyeusement. Puis le batteur donne le signal.

Ignorant la scène, ils s'alignent dans une allée, tournant le dos à une partie des spectateurs. Ils s'avisent rapidement de cet inconvénient et demandent sans détour aux gens de quitter leur place et de s'installer de l'autre côté, argumentant leur démarche par le fait que la promiscuité réchauffe les cœurs.

Et c'est parti ! L'accordéoniste, le guitariste, le joueur de banjo, le batteur et le bassiste (qui joue sur un bâton muni de quelques ficelles et planté dans la poubelle fermée) donnent le ton. En moins de dix minutes, les cinq garçons mettent de l'ambiance dans la salle. Hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, mesurent la cadence du pied, hochent la tête et frappent dans leurs mains. Enchaînant rock et variété, le groupe joue sans relâche dans la bonne humeur. S'ils travaillent, ils s'amusent aussi comme des fous ; un flux de complicité circule entre les cinq musiciens.

Après une heure de concert, les Garçons-Trottoirs se déchaînent et sautent sur les bans et les tables. L'accordéoniste étire à l'extrême son instrument tantôt vers le haut puis vers le bas, le guitariste et le joueur de banjo grattent les cordes à s'en déboîter le poignet, le bassiste triture les ficelles de son bâton qui rendent dans la poubelle des sons étonnamment proches de ceux d'une vraie basse et le batteur frappe sur sa caisse à s'en décrocher les bras. Ils chantent à plein gosier, entraînant le public dans leur délire. Feignant le désir de faire une pause, ils entonnent un tube de Michel Delpech puis un autre de Johnny Halliday. Et le public en redemande ! Les Garçons-Trottoirs ont communiqué leur bonne humeur et leur enthousiasme à toute la salle, en tout une centaine de personnes qui dansent, chantent, crient, frappent dans les mains et tapent des pieds. Au bout de presque deux heures et plusieurs rappels, les cinq musiciens, épuisés, quittent leurs instruments.

   Le silence, après ces deux heures de joyeux désordre orchestré, est étrange. Nous sortons, saoules de

   musique mais ravies de notre soirée.

 

   Jusqu'au 16 décembre, la fête continue au théâtre de Mon Désert où la compagnie vous attend avec

   des spectacles variés selon le programme ci-dessous :

 

 

15ème ANNIVERSAIRE de la Compagnie LA MAZURKA DU SANG NOIR

Nov – Déc 2006. Théâtre de Mon Désert

Dans un théâtre vidé de ses gradins et transformé en cabaret.

 

 Restauration assurée sur réservation. (Traiteur Les Baguettes Chinoises).

 

17 et 18 nov : Festival d'Humour LE RIRATHON. En partenariat avec les Productions Juste Pour Rire. One man/woman shows, Cabaret, Music-Hall…, 11 spectacles (dont 9 en compétition) en 2 jours, devant un jury de professionnels présidé par Gérard Sibelle, directeur artistique Juste Pour Rire (Dubosc, Palmade, Ruquier, Festivals de Montréal et Nantes…).

 

Vendredi 17 nov : 18h 30 : 3 spectacles du Tremplin Juste Pour Rire.

Présentation Eric et fabrice.

18H30 : LES MACHINS (L. Gix et R. Dieudonné)

19H15 : L'ACTEUR LIBRE (Nicolas Combe)

20H00 : NORDINE LE NORDEC

20h 30 : A Table !

21h 30 : LES GARCONS-TROTTOIRS. Un combo barré issu du croisement éphémère, intermittent et contre-nature des groupes RAVID'VOUR'VOIR et LES FRERES COUENNE (ex Amis d'ta Femme). Compositions personnelles, variétoche déglinguée et rock romantique. Un vrai bazar…

20 € tarif forfaitaire repas compris, boisson en sus. Sur réservation.

 

Samedi  18 nov : 16h : 6 spectacles du Tremplin Juste Pour Rire.

Présentation Niko.

16H : MODESTE PROPOSITION…. (J. Swift / Ca Respire Encore)

16H45 : SUR MESURE ! (JeanDo)

17H30 : FABRICE COLOMBERO

18H15 : TWO MEN SHOW (A. Krugel et M. Burger)

19H : CABARET VALENTIN (K. Valentin / D. Pierson).

19H45 : DELIRE NON ILLICITE (Tijani).

20h 30 : A Table !

21h 30 : YANN STOTZ (one man show). Ce fils spirituel des Monty Python, étoile montante des Productions Juste Pour Rire, écrit, joue, chante et danse dans la tradition des entertainers. Son dernier spectacle a été plébiscité au Festival de Nantes lors d'une soirée hommage à Jacques Tati, et Stotz a assuré la 1ère partie de Paul Anka au Palais des Sports à Paris. Actuellement au Moloko à Paris.

20 € tarif forfaitaire repas compris, boisson en sus. Sur réservation.

 

Jeudi 23 nov : SLAM  PREND LA NUIT.

19h : Apéro-libertin : mise en bouche pimentée de textes érotiques du XVIIIè  au XXè siècles.

20h : A Table !

21h : SCENE OUVERTE aux plaisirs du verbe. Parole organisée ou non, coups de gueule, écriture personnelle, lecture-coup-de-cœur… Vous avez la parole, venez la partager avec Mourad Frik (MC), B. Beruard et M. Loigerot (contrebasses), DJ-César et BEG.

10 € repas compris jusqu'à 20h 45, sur réservation. Entrée libre ensuite.

 

 

Jeudi 25 nov 20h : CONCERT : CHAUD DEVANT !

TES BAISERS ONT LE GOUT DE LA MORT. Le groupe du divin Professeur Choron, certes, mais pas que ! A voir et à entendre à pleine bouche. 1ère partie : SYNOPSYA (Instrument'Hard). 10 € tarif unique.

 

Du 30 nov au 2 déc. THEATRE : Elles Jouent Copi : L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer.

19h : Apéro-libertin.

20h 30 : Elles jouent Copi. Mise en scène D. Grandmougin, avec I. Mestre et F. Klein. Partition trash pour 2 actrices qui exhibent leurs monstres et questionnent les nôtres, avec leur chair pour terrain de jeu. L'amour jusqu'à la dislocation des corps dans un don total de soi, jusqu'à devenir physiquement l'autre, au-delà des sexes : voilà le rituel poignant que développe Copi dans ce grand-guignol sacrificiel.

21h 30 : A Table !

22h30 : On Vous Passera Des Disques (30 nov et 1er déc), programmation en cours pour le 2.

20 € tarif forfaitaire repas compris, boisson en sus. Sur réservation.

 

Du 12 au 16 déc. A 20h 30. THEATRE : L'ECOLE DES FEMMES.

De Molière. Mise en scène G. Losseroy, avec C. Artois, Willie B., F. Colombero, D. Grandmougin, C. Magnani, F. Parisse, S. Pereira. Lumières : J. Poinsignon, costumes et accessoires : F. Klein.

Un air doux et posé, parmi d'autres enfants

M'inspira de l'amour pour elle dès quatre ans

Quand Don Juan rencontre Lolita, sur un plateau de télé-réalité… La pièce de Molière questionne la sincérité de la parole, dénonce les faux-semblants et met le spectateur aux prises avec son propre voyeurisme. On rit… pour oublier une tragédie qui ne dit pas son nom ?

12€ / 10 €. (Dans un théâtre qui aura retrouvé ses gradins).

 

RENSEIGNEMENTS ET RESERVATIONS (24h au plus tard avant la date choisie pour les soirées avec restauration) : 06 08 33 61 02. lamazurka@free.fr

 

 

Pour les soirées avec repas, précisez votre menu au moment de la réservation :

 

Nems au poulet (3 pièces) ou salade de poulet

+

poulet au curry ou bœuf à l'impériale

+

riz cantonais ou nature

+

lychees au sirop ou nougat chinois).

 

 

 

   

Isabelle Chalumeau (écrivain public)

ZAZ-ECRITOIRE

BP 30125

54715 LUDRES

Tel : 06.70.35.05.76

courriel : isabelle.chalumeau@wanadoo.fr et ichalumeau@free.fr

Sites : www.toutnancy.com/toutecrire et http://ichalumeau.free.fr