ILE DE LA REUNION .PRO

La fièvre du samedi soir


La fièvre du samedi soir

 


Cela faisait des semaines que l'on ne parlait plus que de ça. A quelques heures du début des festivités, les artistes sont réunis au grand complet à l'hippodrome de Brabois pour la répèt' générale. L'occasion pour nous de nous incruster en coulisses avant le grand rush du samedi soir. Alors, pas trop stressés ?

 

 

Des stars "made in Lorraine"...



Selon les propres mots de Christoph’ Allirol, Auvergnat d’origine mais Nancéien d’adoption, le Fun T.V Live représente pour lui un vrai défi où il sera question de tenir le show en solo devant une scène d’ampleur nationale. Habitué aux événements moins majeurs grâce à son jeu de clavier au sein d’un orchestre, ce jeune enseignant du M.A.I (dont il est lui-même diplômé) aussi auteur, compositeur et interprète est sur le point de sortir un premier C.D sur le label du M.A.I : Décibel Prod.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Angela s’est révélée à la musique il y a peu de temps, et pourtant elle est déjà convaincue que pour percer dans le milieu il faut se donner entièrement ; c’est ce qu’elle a pris la liberté de faire en se consacrant au travail de sa voix ces trois dernières années. Et depuis ses efforts payent puisqu’il s’agit déjà de sa deuxième participation à l’événement organisé par Fun. Angela, accompagnée de son chorégraphe Benoît, attend beaucoup de cette soirée, surtout au niveau des éventuels contacts avec les maisons de production qu’elle compte séduire grâce à son titre : Wanna be free.

Figure emblématique du R’n B Nancéien, U-ssef se définit comme un groover oriental qui tourne sur les scènes du coin (plusieurs fois le Zénith, S.V.P) depuis une dizaine d’année entouré de sa fidèle troupe de danseurs Hip-Hop. Fort de son expérience et de son Maxi "Le Sablier du Temps" (à sortir en octobre), il avoue tout de même que le Live reste un bon moyen de toucher un plus large public, surtout dans une ville comme Nancy qui porte essentiellement son attention sur la scène Rock.


ANGELA

 

 

 

Offensive pour trio et une troisième participation au Live. Leurs noms : Angélique, Younes et Mohcin sont synonymes du Hip-Hop Nancéien depuis 1994, avec en 96 une première partie de Fabe, puis les Neg’ Marrons ou encore Nuttea ; sans oublier leur collaboration au Manifest (album collectif dont 800 exemplaires ont été vendus). A présent ils souhaitent développer leur propre label Offensive Prod. afin de diffuser leur prochain Maxi 4 titres.



 

Un registre allant du gospel, en passant par le jazz, le blues ou encore le R’n B, il s’agit évidemment de Nabila et sa voix Mezzo/Soprano. Pour elle, la musique rime avec rêve d’enfance, autant dire que c’est une passionnée, mêlant l’art lyrique à son corps rythmique. Les 40 000 spectateurs de Vandoeuvre apprécieront certainement la demoiselle qui se dit aussi à l’aise en son fief qu’en divers endroits du monde où elle s’est déjà produite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut parler en quelques circonstances de détournement sémantique, avec La Huitième Lettre il s’agit plutôt d’une révélation puisque le "H" tout entier renvoie au mouvement Hip-Hop. « Cette colonie de vacances », regroupant essentiellement 5 membres et des featurings, sévit depuis 2 ans grâce aux encouragements du label-associatif Didaktik, qui leur a entre autre ouvert les portes du Live de ce soir. . . Prémisse des deux C.D’s à venir : Deal-M et La Réponse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... et des invités prestigieux

En exclusivité les photos de vos stars préférées sans strass ni paillette, car nous les avons croisées en nous promenant dans les coulisses du show pendant les balances et au hasard de nos pérégrinations journalistiques. A commencer par "le beau Steevy du Loft" qui co-anime cette soirée.

 


GILLES LUKA

Le premier à avoir subi notre interrogatoire infernal n’est autre que Gilles Luka qui répond toujours présent aux sollicitations de Fun T.V, partenaire de ses débuts. Après un single chanté en anglais et sorti en 2001, l’artiste nous promet une grande surprise à la rentrée : un changement de style. En parallèle il produit un jeune groupe de Rock français Opéra 4, lui permettant de varier son registre.

Pour ceux qui croient que Mademoiselle est une jolie fille talentueuse, la rencontre avec le duo peut résonner comme un profond traumatisme : en effet il s’agit de deux jeunes hommes plutôt branchés, Martin et Rami. Ils sont " poly-instrumentistes" et partagent leur passion depuis un an entre Londres et Paris. Avant cette rencontre, ils ont respectivement travaillé pour des musiques de film et autres spots publicitaires. Ce subtil mélange de Funk US, samples maisons et instruments acoustiques n’a qu’un but : inspirer l’harmonie par sa mélodie. En tant que producteurs, un coup de cœur reste possible et les jeunes talents de ce soir devront tenter de les séduire.

 

Nous avons aussi obtenu les dernières actualités de Ménélik juste avant sa balance où il nous a confié la sortie de son prochain album E-Pop (ipop) le 16 octobre qui sera suivi d’une tournée début 2002. Invité par Fun, pour lui, le spectacle de ce soir lui permet de présenter son nouveau titre en exclusivité et de faire jouir les premières parties de sa notoriété déjà bien assise.

 

Tout droit sortie de la BO de Taxi 2, Jalane nous a fait partager son plaisir d’être sur la scène nancéenne ce soir. Sa plus grande scène fut le concert de Mariah Carey à Bercy, en tant que choriste et ce devant 18 000 personnes. Avant de filer pour Troyes, son second concert de la soirée, elle espère toucher un maximum de personnes au travers de son nouveau single Femme.

 

 

 


DADDY DJ

Originaire de Paris, K-Reen chante depuis bientôt 10 ans et espère faire bouger les 40 000 spectateurs de l’hippodrome au rythme de son R’nB éprouvé. Malgré le track engendré par une telle scène, elle reste confiante et souhaite aussi faire la promotion de son nouvel album Dimension chez Tréma label qui sortira le 23 octobre.

Nous aurions aimé vous faire partager un court moment d’intimité avec Lorie qui s’est malheureusement désistée, Passy, Daddy DJ, Eve Angeli, Sully Sefil, ou encore Nuttea que nous n’avons pu approcher.

 

 

Amélie MADALENO & Geuraldht

 

 

 

ndlr : une petite pensée pour les résidents de l'hippodrome...