ILE DE LA REUNION .PRO

Les Négociales Cuvée 2002 (suite et fin)


Les Négociales Cuvée 2002 (suite et fin)

 

 

Comme nous vous l'avions annoncé dans notre agenda, l'édition 2002 des Négociales s'est achevée ce week end, répondant enfin à l'angoissante mais existentielle question : "Mais qui c'est le meilleur ?". Pour vous rassurer, on peut déjà vous dire que la relève est bien là, et que les commerciaux d'aujourd'hui n'ont qu'à bien se tenir face à ces nouveaux "pro" de la négociation capables de vous vendre n'importe quel produit en moins de dix minutes...

A peine l'entrée du Palais des Congrès est-elle franchie qu'un étrange univers s'ouvre au visiteur néophyte... Dans le grand amphithéâtre : un écran géant diffuse en continu et en temps réel les prestations des candidats en train d'éprouver leurs dons de négociateur devant un des vingt jurys présents ; pendant que d'autres les regardent médusés, agités par des sortes de trépignements du pied. C'est ce que l'on appelle le trac, sensé décupler les capacités du candidat mais aussi le mettre dans une situation nerveusement proche du réel. Le double avantage de ce dispositif est qu'il permet d'une part d'analyser la prestation des participants en direct et ce, sans pour autant déconcentrer celui qui est en négociation. Car pensez bien qu'en dix minutes et dans une situation soumise à un tel stress, le moindre élément perturbateur a son importance. Le but final de la vidéo est avant tout pédagogique puisque les bandes serviront aux candidats de l'édition 2003, pour qu'ils analysent les reflexes à avoir, les attitudes, mais aussi l'argumentaire à adopter face à tel ou tel cas.


Soudain, au détour d'un des labyrinthiques couloirs : "Tu vas pas refaire le cas maintenant..." Une fois le temps de la négociation écoulé, les candidats ressortent déchargés de leur appréhension mais avec toujours à l'esprit les points forts et faibles de leur négociation. Pour Emelyne (photo ci-contre), son client a trouvé que le contrat d'assurance qu'elle lui proposait n'était pas assez cher (cet après-midi là, les participants négociaient un contrat Axa) ; et il est sûr que ce genre d'argument est plutôt déconcertant surtout si on se projette dans une situation réelle. Mais le plus dur est passé, il ne lui reste plus qu'à aller se détendre, entourée des autres participants... Et à penser au prochain cas de finale qui tournera certainement autour de la thématique des produits Coca-Cola après celle des produits Cora ou encore des services de France Télécom.





Et voilà à quoi ressemble un jury des Négociales, un pareterre de professionnels observant un candidat et son client... et la notation débute dès le premier pas dans la salle puisque la grille méthodologique d'évaluation considère l'attitude, le comportement, la tenue ; c'est dire si chaque détail peut être sujet à interprétation et ainsi influencer le cours de la négociation. Fédérica (ci-dessus à gauche, j'insiste mais la négociation n'est pas un milieu exclusivement machiste, et la preuve par l'image...) démontre que l'on peut être une femme, s'habiller simplement et pourtant mener à bien une négociation avec un client qu'elle sait intraitable et assez exigent. Au final, l'entretien s'est bien passé et Fédérica peut espérer une sélection en finale.
Malgré l'atmosphère générale tendue de cette fin d'après-midi, il est surprenant de voir à quel point les participants sont contents de se retrouver dans cette situation de stress, entourés de leurs collègues, tous dans la même galère. Tous ces jeunes commerciaux que nous avons rencontrés avouent sans difficulté que les Négociales sont vraiment une chance de faire ses preuves et de se faire remarquer par les représentants des grandes entreprises partenaires de l'événement telle Coca, Cora, Axa ou encore Renault.
Le plus bel exemple de ce à quoi peuvent servir les négociales nous a été donné par Sandrine, une ancienne de l'I.C.N. qui continue d'oeuvrer pour l'association des Négociales mais qui travaille depuis quatre ans à N.R.J. (la fameuse radio) mais aussi avec le label nancéien Prodige Music.
A présent que vous êtes incollables sur les Négociales, voici les noms de ceux que le jury n'a pas réussi à coller et que ce dernier a même récompensés :

 

Rang Points Nom Etablissement
1 466 GAVRILOFF Natacha SUP EST
2 439 BURNOTTE Jean-Sébastien EC L'HOPITAL Metz
3 412 SCHMITT Nicolas ESC Lille
4 412 COUILLET Joffrey ESC Lille
5 379 VIGOUROUX Sandrine IUP MV Lille
6 323 JASKULSKI Aurélie ESC Lille
7 321 GIZELO Michel ESC Lille
8 320 DE WINTER Céline CC2A Epinal
9 318 BOUCHER Aurore IECS Strasbourg
10 247 WIADERECK Fleur Lille

Peut-être n'est-ce pas la peine de le préciser mais la remise des prix s'est faite dans une ambiance festive et rendez-vous est déjà pris pour l'édition 2003.

Photos : W.K.Y.
Texte : Gérald Gauguier