ILE DE LA REUNION .PRO

FRANCE - 2 ITALIE - 1


 

     

FRANCE - 2

 

     

ITALIE - 1

LA VIE EN BLEU !

Au terme d'un match fantastique, plein de suspense, les Bleus champions du monde sont entrés dans l'histoire en battant l'Italie 2-1 en finale de l'Euro. Partout dans Nancy, des milliers de supporters ont vibré avec l'équipe de France. Récit d'une aventure extraordinaire.

découvrez la vidéo de cette soirée historique

Cette soirée fut inoubliable ! Une soirée remplie de tristesse, de stress, de joie et de folie. Une soirée au dénouement exceptionnel, avec une égalisation inespérée, alors que tout espoir s'était évaporé. A Nancy, ils étaient des milliers à envahir la place Stanislas et les pubs de la ville, pour encourager les Bleus dans leur quête du titre européen.

La place Stanislas s'était tout simplement transformée en stade de foot, avec du bleu, du blanc et du rouge à perte de vue. Dans les bars de la ville, c'était la même ferveur, avec toutes les têtes tournées vers les écrans de télévision dans l'attente du coup d'envoi. Coup de sifflet, et c'est parti ! Les Bleus entament leur match sous les airs de la marseillaise qui résonne dans la salle.

Durant le premier quart d'heure, les deux équipes se jaugent, et les supporters, calmes, sont concentrés sur le déroulement de la partie. Mais, peu à peu, les occasions de part et d'autre, les frappes manquées, commencent à mettre les nerfs à vif.

La rencontre est incertaine, elle ne sait choisir son camp. A la mi-temps, tout le monde souffle. Les Bleus n'ont pas brillé, mais ils vont assurer en deuxième mi-temps, se disent les supporters.
Malheureusement, à la 56ème minute, c'est l'Italie qui ouvre le score grâce à un coup de patte de Delvecchio. Le public est tétanisé, dépité, sonné par ce but soudain.

Les visages sont tristes, et les regards encore plus. La deuxième mi-temps est ensuite vécue comme un calvaire.


Quelques minutes après le but italien, c'est à Barthez que les Bleus doivent leur salut grâce à un formidable arrêt, ponctué des hurlements du public. Ouf, on a eu chaud ! C'eût été le coup de grâce. Mais le temps passe et rien ne passe. 94ème minute, les arrêts de jeu se terminent et les supporters des Bleus n'y croient plus. Ils regardent avec dépit le banc italien prêt à bondir sur le terrain au coup de sifflet final.


Mais en ce dimanche soir, le sort en avait décidé autrement, et cette 94ème minute fut celle des Français. Trezeguet dévie la balle de la tête vers Wiltord. Le public se lève et hurle "allez, allez". Wiltord amortit, arme son pied gauche et frappe. Tout le monde est debout et suit des yeux le ballon qui file entre les jambes du gardien italien pour aller mourir au fond du filet. Ivres de bonheur, les supporters hurlent leur joie pour ce but complètement inespéré. Dans une ambiance survoltée, on se tombe dans les bras, on s'embrasse, on chante..."mais y sont où les italiens la la la".

Ce but libérateur ne fait pas baisser la tension, au contraire elle est montée d'un cran, et les cendriers plein à craquer le prouvent, le vrai stress !
Cette égalisation a changé le rapport de force entre les deux équipes. Les Bleus pressent, et les Italiens sont encore sonnés du but encaissé. Les supporters sentent leur équipe si proche d'entrer dans l'histoire.

A la 103ème minute, Pires adresse un centre parfait à Trezeguet; dont la reprise de volée file dans la lucarne de Toldo : le but en or ! On est champion d'Europe ! Dans la salle, c'est l'allégresse du bonheur total, après la peur du cauchemar.

Les larmes montent aux yeux tellement cette victoire est merveilleuse.
Après les cris et les chants "ON EST LES CHAMPIONS, ON EST LES CHAMPIONS", tout le monde se lève pour aller crier sa joie dans les rues de Nancy et sur la place Stanislas.

Nancy se jette dans un voyage de rêve, dans l'éternité d'une inoubliable folie.
Toute la ville chante, danse et klaxonne, on est rentré dans l'histoire. Merci les Bleus !

Barbara Lucot

La vidéo ! très bonne qualité